Les producteurs laitiers inquiets de la flambée des prix de l’énergie (REPORTAGE)

Un agriculteur trait des vaches laitières Pie Noir françaises le 14 février 2017 à Plesse, dans l'ouest de la France.© Loic VENANCE Source: AFP
La filière laitière est frappée par l'inflation des prix de l'énergie, mais aussi de la nourriture bovine (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'augmentation des prix de l’énergie et de la nourriture bovine frappe durement les producteurs laitiers, qui réclament un bouclier énergétique pour le secteur agricole. A Fretoy, en Seine-et-Marne, Clément Delos, producteur laitier, témoigne.

Abandonner la production de lait pour cultiver les céréales : un phénomène nouveau dans le monde agricole qui s'explique par le coût de production du lait qui augmente en raison notamment de la flambée des prix de l'énergie et de la nourriture des vaches laitières. Dans le même temps, la marge des producteurs stagne. 

Par rapport à l'inflation, on n'a pas été augmenté assez

Selon Clément Delos, issu d'une famille de producteurs laitiers, le métier tend à disparaître : «On est en train de perdre un nombre d'éleveurs incalculable dans des régions dont on n'aurait jamais imaginé, notamment la Bretagne où c'est en train de [devenir] dramatique», s'alarme-t-il.

«On le dit, on le crie depuis des années, on le voit arriver depuis dix, 15 ans, 20 ans qu'on a du mal à trouver des repreneurs dans les fermes», a-t-il également déploré. Le producteur attend de l'Etat qu'il «arrive à convaincre les collecteurs de lait d'augmenter leurs tarifs, parce que aujourd'hui c'est encore insuffisant». «Par rapport à l'inflation, on n'a pas été augmenté assez», se désole-t-il.

Le syndicat des transformateurs privés estime que les dépenses énergétiques auraient augmenté de 50% sur une année, et atteindrait même 80% pour le gaz. Pour protéger le secteur, la Fédération nationale des industries laitières demande la mise en place d'un bouclier énergétique.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix