Allemagne : la Bundesbank voit se multiplier les signes d’une récession

- Avec AFP

Allemagne : la Bundesbank voit se multiplier les signes d’une récession© Ina Fassbender Source: AFP
Le président de la Banque centrale allemande (Bundesbank) Joachim Nagel donne une conférence de presse à l'issue d'une réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux du G7 le 20 mai 2022 à Koenigswinter près de Bonn (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Après les principaux instituts de conjoncture économique allemands, c’est au tour de la Banque centrale d’annoncer la probabilité d’une récession dans le pays dès cette année. En cause : le coût de l’énergie pour les entreprises.

Dans son bulletin mensuel publié ce 19 septembre et cité par l’AFP la Bundesbank, banque centrale d'Allemagne, estime que le pays est entré dans une phase de «baisse nette, généralisée et durable» de son économie dans un contexte de forte augmentation du coût de l’approvisionnement en énergie des entreprises.

Dans sa note à la tonalité pessimiste, l’institut monétaire estime que les «signes de récession se multiplient» pour l'économie allemande et qu’ils sont dus pour l'essentiel aux «conditions générales de l'offre économique – en particulier l'approvisionnement énergétique – qui se sont considérablement détériorées à la suite de la guerre d'agression de la Russie contre l'Ukraine». Sur ce point, Moscou soutient au contraire que la hausse des prix de l'énergie et la difficulté d'approvisionnement en énergie du continent européen sont la conséquence d'une série de sanctions prises par les Occidentaux contre la Russie.

La Bundesbank explique par ailleurs que l'inflation toujours en hausse – près de 8% en août – et l'incertitude sur les approvisionnements énergétiques ainsi que leurs coûts vont affecter les secteurs «énergivores» dépendant notamment du gaz, en lésant leurs exportations et leurs investissements, «mais aussi la consommation privée et les fournisseurs de services qui en dépendent». 

Elle prévient aussi qu’après l'arrêt des livraisons de gaz russe à l'Allemagne, dont le pays dépendait à 55% avant la guerre en Ukraine, la situation de l'approvisionnement pour cette énergie fossile «sera extrêmement tendue dans les mois à venir». 

Recul sensible du PIB au 4e trimestre

L’institut monétaire basé à Francfort prédit aussi qu'après sa modeste hausse de 0,1% au deuxième trimestre, le produit intérieur brut allemand devrait «sensiblement reculer au quatrième trimestre [et] probablement au premier trimestre de l'année à venir». L’Allemagne serait alors officiellement en récession. 

Le président de l'influente Banque centrale allemande, Joachim Nagel, avait livré début septembre un pronostic similaire, jugeant «possible» une entrée en récession à la fin de cette année et au début de 2023, un certain nombre d'éléments penchant selon lui pour ce scénario. 

L'un des principaux instituts de conjoncture allemands, l'IFO à Munich, a dit la semaine dernière tabler sur une récession technique au premier trimestre 2023, avec une chute de 0,4% du PIB, après un recul attendu de 0,2% au quatrième trimestre 2022.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix